Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Voilà une réflexion... à réfléchir...

 

        Il est bon de connaître l'Histoire, rien que pour ne pas refaire les mêmes erreurs. Certes l'Histoire ne se répète jamais exactement mais les erreurs humaines n'ont de cesse de se reproduire. Pourquoi cette soudaine prise de conscience ? Disons que cela était déjà bien présent mais qu'une fois de trop une référence à cette interminable Histoire m'a décidée. Il y a maintenant plus de 60 ans la deuxième (oups... seconde) guerre Mondiale se terminait. Qui, quoi, comment ? Oui, pourquoi cette guerre ? Multifactorielle dira-t-on à raison.

        Une rancoeur non estompé de tout un peuple, une crise économique, les idées peu recommandables d'une minorité, des leaders charismatiques et la peur... Mais voilà, à la fin de la première guerre Mondiale il avait pourtant été dit qu'elle serait la "der' des der'". Pour le deuxième (non, non... la seconde !) il fût aussi précisé que "plus jamais"... Cependant en oubliant l'Histoire pouvons-nous recommencer ? Pouvons-nous réellement changer ? Foncièrement, non...  L'Homme n'est-il pourtant pas le plus intelligent des êtres vivants ? Si, malheureusement... Et combiné à cela, au fond de ses entrailles sommeil ces deux caractères primaires qui ont pu vous effrayer quelques fois : l'amour et la violence.

        La violence se produit en cas de peur, de crainte d'autrui, d'effrois à l'arrivée d'une catastrophe... et se dirige vers un coupable désigné par les plus imposants d'entre nous afin que les masses n'aient pas à "choisir". C'est ici une définition globale qui ne comprend pas bien entendu le vase cassé par "erreur" dans un léger excès de colère (un peu d'humour dans ce discours). L'amour se produit lorsque l'on a besoin de se rassurer, de ne plus penser, de se soutenir... et se dirige vers un autre, l'Autre. Un autre qui pourra finir par être haïe par pur besoin d'assouvir le devoir... mais de lequel ?

        Alors... que choisir ? Une ode à la violence ne laisserait plus personne à aimer mais une propagande pour l'amour pur laissera bien trop de personne à haïr... Par l'Histoire nous devons nous souvenir que les excès ne sont jamais profitables que pour une infime partie de l'Humanité  et qu'il est nécessaire de ne pas oublié pour ne pas refaire les mêmes erreurs. Cela s'applique aussi bien à l'économie, à l'environnement, qu'à la politique, à la concentration du pouvoir... Ce n'était qu'il y a 60 ans, ce n'était qu'il y a 4,5 milliard d'années...

 

Ce n'est qu'une poussière à l'échelle cosmique... Mais une poussière si importante par moment.

 

 

Tag(s) : #La chronique de Toutitelulu