Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
J'en avais marre de passer pour une paranoïaque...
  
  
        Mais aujourd'hui je peux m'appuyer sur des documentaires et sur de nombreuses affaires médico-pharmaceutiques pour clamer ma "lucidité" !
  
Je vais donc, après cette introduction, exposer mon propos.
  
        Il paraitrait que de nos jours, 8 français sur 10 aient confiance en leur médecin. Mais savent-ils que ceux-ci ne sont pas toujours très objectifs ou simplement pas assez "informés et formés". Après avoir attentivement regarder l'émission "Cash Investigation" du vendredi 27 avril (à 22h 30, le soir où passent sur M6 des séries américaines qui sont sûres de monopoliser l'audience histoire qu'il n'y ait pas trop de gens devant ce reportage); donc, après cette émission je me suis dit qu'il était tant que je grave certaines choses importantes sur la toile : il est ici question du "syndrome du côlon irritable" ou "colopathie fonctionnelle".
         Je dois bien avouer que le fait que le reportage nous évoque un "syndrome métabolique" pour une autre "maladie fictive" m'a légèrement fait rire jaune...  "Syndrome", quel beau mot scientifique pour dissimuler divers intérêts à une population qui ne demande que la vulgarisation. Alors il fait bien de le mixer avec d'autres termes globaux comme "côlon" et "irritable".  
  
Mais qu'est-ce que ce prétendu syndrome ? Je vais essayer de vous en dresser la fiche assez rapidement.
 
 
 
         La colophatie fonctionnelle regroupe différents symptômes et est de cause inconnue à ce jours. Les voici :
 
  • des diarrhées ou des constipations ou les deux
  • des douleurs intestinales irradiantes ou plus ciblées
  • des crampes intestinales
  • des balonnements
  • une envie pressante d'aller à la selle
  • des bruits intestinaux
  • des gaz
  • des reflux gastro-oesophagien (RGO)
  • des brûlures intestinales
  • des brûlures gynécologiques
  • des nausées
  • des maux de tête
  • une fatigue chronique
  • des maux de dos
  • des troubles du sommeil
  • une hypochondrie
  • une anorexie
  • une fibromyalgie
  • un état aphasique (pas la force de bouger)
  • des possibles troubles cardiaques (ECG)
  • un manque d'appétit
  • des possibles problèmes cutanés
  • un état dépressif

 

        Apparemment, cela semble grave ! Mais ce syndrome (de cause inconnue je vous le rappelle) est souvent dû à un stress, une faiblesse psychologique. Enfin c'est ce qui est dit. Il est aussi dit qu'il serait un signe annonciateur de la maladie de Crohn, d'une rectocolite hémorragique ou encore d'un cancer du côlon. Mais rassurer-vous, vous pouvez le traiter avec... des médicaments ! Laxatif, osmotique, antalgique, antispasmodique, ralentisseur de transit et autres... Bien sûr ils ne traiteront que les symptômes et les diverses maladies annoncées par ce syndrome pourront elles aussi être traitées "médicamentalement" une fois survenues.
        Maintenant je souhaiterais orienter votre réflexion vers une autre maladie, connue dans de nombreux pays par toute la population  (mais pas en France et autres pays francophones étrangement) : la maladie Coeliaque. Cette maladie, reconnue depuis des millénaires (on en retrouve des traces  en Egypte Ancienne), est une maladie auto-immune induite par l'ingestion de gluten. Je vais donc rapidement la présenter. La maladie Coeliaque, aussi appelé Intolérance au gluten touche "génétiquement" 5% de la population. Des études sont à ce jour en cours sur la "sensibilité" au gluten, une forme proche qui pourrait toucher une plus large frange de la population (environ 10% de plus).
  
        Bizarrement, les symptômes de cette VRAIE maladie sont... comment dire... assez proche du syndrome du côlon irritable (de cause inconnue si je puis vous le rappeler). Les voici :
 
  • des diarrhées ou des constipations ou les deux
  • des douleurs intestinales irradiantes ou plus ciblées
  • des crampes intestinales
  • des ballonnements
  • une envie pressante d'aller à la selle
  • des bruits intestinaux
  • des gaz      
  • des reflux gastro-oesophagien (RGO)
  • des brûlures intestinales
  • des brûlures gynécologiques
  • des nausées
  • des maux de tête
  • une fatigue chronique
  • des maux de dos
  • des troubles du sommeil
  • une hypochondrie
  • une anorexie
  • une fibromyalgie
  • un état aphasique (pas la force de bouger, souvent lié à une anémie)
  • un état dépressif
  • un manque d'appétit
  • une anémie
  • des possibles troubles cardiaques
  • des possibles troubles cutanés
  • des aphtes
  • des douleurs neuropathiques
  • des changements d'humeur, irritabilité
  • ......
 
        Une maladie coeliaque peut aussi, si elle n'est pas traité, induire d'autres maladie tel que la maladie de Crohn, des rectocolites hémorragiques, un cancer du côlon, une polyarthrite ankylosante et quelques autres joyeuseries auto-immune (un patient non traité voit ses risques d'avoir une maladie auto-immune passer de 3,5 à 35 % en dix ans...). Mais rassurez-vous, un traitement existe : un régime d'exclusion totale du gluten ! Seulement, sur tous ces pourcentages de population de coeliaque et "sensible" au gluten, seul 2 à 5 petits pourcents sont diagnostiqués... La faute à un diagnostique normé arbitrairement et souvent mal effectué et à un étouffement systématique des autres bonnes idées de diagnostique rejetées pour raison ambiguë : "trop de malade détecté".
        Alors où vont tous les autres pourcentages ? Quelque uns ne souffre pas de symptômes "très" marqués mais la plupart s'en vont dans un diagnostique poubelle tel que... Devinez quoi ? Le syndrome du côlon irritable ! Et cet effet de diagnostique poubelle ne se cantonne pas à la maladie Coeliaque. C'est bien souvent le cas de l'intolérance au lactose, de l'allergie au saccharide (levure), de la fribromyalgie, de l'anorexie, et bien d'autres pathologies reclassées au rang "d'invendables". Où sont les bénéfices des Pharmacopées dans une diète sans gluten ? Et dans une éviction du lactose ? Et que dire dans l'anorexie (ha si, peut être les sondes ...)... Les voilà les INVENDABLES ! Alors qu'il est beaucoup plus simple de traiter symptôme par symptôme un syndrome singulièrement RENTABLE...
 
_euro_m.jpg
Je comprends pourquoi les tirelires sont en forme de cochon...
 
        Que dire après cela si ce n'est que les maladies "invendables" précédemment citées induisent, si elles ne sont pas traitées, d'autres pathologies qui sont elles plus lucratives. En suivant ce raisonnement, on comprend le double intérêt à classer ces "invendables" dans un coin relativement rentable pour quelques années afin de ramasser le pactole des conséquences de leur non-traitement...  La France est championne à ce jeu-là ! Le déni certains d'un grand nombre pour le bien être d'une partie du moment que cela ne fait pas de trop de vagues. Oui, la France possède une des meilleures industrie pharmaceutique au monde alors pourquoi la lyncher avec des histoires à dormir debout ? Oui, en France toutes ces pharmacopées peuvent vendre leurs médicaments jusqu'à 15 fois plus cher alors pourquoi se plaindre d'un tel gonflement du PIB ? Oui, les pharmacopées dépensent 25 000 euros par médecins et par ans alors pourquoi ces derniers seraient-ils censés diagnostiquer des maladies INVENDABLES ?
 
 
La colopathie fonctionnelle toucherais parait-il 20% de la population, nous savons maintenant pourquoi !
 
 
Tag(s) : #La Médecine d'aujourd'hui, #Maladie Coeliaque