Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Qui s'est déjà posé cette question ?

 

        Pour ma part cela fait un petit bout de temps que le mystère a été résolu mais c'est en tombant sur un des règlements de l'agriculture biologique en France qu'a ressurgi mon côté protestataire. Une petite explication s'impose après cette entrée en matière très vive... En effet qui n'a pas acheté des pommes de terre en filet ou emballées dans un magasin lambda, super ou hyper marché ? Même ceux qui se disent acheter "uniquement bio" ont un jour été piégés au jeu du "qu'est-ce qu'on mange ce soir ?" et ont utilisé le joker des pommes de terre de SuperZut ou ou FrancoPrix.

        Ils ont donc pris les pommes de terres normales, les pommes de terre "conventionnelles" parce qu'il n'y avait que ça ou que pour une fois (qui n'est d'ailleurs pas la première avouez-le ^^) on pouvait bien faire une exception quoi ! Donc allons-y, 5 Kg de bonnes patates, de toute façon, comme disait mamie : "ça s'conserve ma mimi". Oui mais non ! Au temps de mamie peut-être mais plus aujourd'hui ! Et au bout de 4-5 jours, les premiers germes poussent, les premières taches vertes apparaissent et il faut finir les 4 kilos qu'il reste. Heureusement que vous avez vos astuces, votre congélateur etc... Oui mais parfois on en a juste marre de se faire berner !

        Car les patates de supermarché, conventionnelles ou bios, ont toutes le même problème : la germination et le verdissement précoce. Pourquoi donc cette réflexion ? Après tout peut être est-ce parce que je ne les aurais pas bien stocké ou parce que mamie avait tort... Non ! Et test comparatif à l'appui avec les bonnes vieilles recettes de mamie : pommes de terre cultivées du jardin VS pommes de terre bios et non-bios emballées du supermarché. Au bout de deux semaines stockés dans une cave aérée et fraiche à l'abri du soleil les pommes de terre du jardin juste légèrement époussetées de la terre dans laquelle elles avaient poussées sont intactes. Du côté des pommes de terre en filet bios, les germes sont déjà assez avancés, avec la présence de tache noire qui grandissent et quelques pommes de terre atteintes par le verdissement. Pour ce qui est des conventionnelles en filet, les germes sont plus grand et les tâches noires de même ampleur, cependant le verdissement n'apparait presque pas.

 

 

        Pourquoi tant de différence ? Eh bien à cause des traitements "post-récolte". Qu'est-ce ? Selon la méthode de culture, conventionnelle ou bio, des traitements sont autorisés afin de "permettre une conservation optimale du produit durant son acheminement jusqu'au consommateur" ... Tout d'abord, pour "satisfaire les attentes du consommateur", les pommes de terres sont lavées et relavées à grande eau, puis triées (notons qu'une bonne partie est recalé pour la vente de consommation...) et enfin, saupoudrées délicatement de "traitements" divers.

        Je n'ai pas pu me procurer le nom des traitements spécifiques en agriculture conventionnelle mais si vous avez le courage, allez éplucher les textes de l'Union Européenne à ce sujet (très intéressant, et ce n'est pas ironique cette fois-ci). Concernant la "bio", c'est principalement l'éthylène* qui est utilisé afin d'éviter cette "altération du produit". Alors que faire face à cela ? Ne plus acheter de pommes de terre ? Certainement pas ! En effet, la plupart des petits magasins bios vendent des pommes de terre en vrac encore terreuses, non traitées et qui en plus sont souvent bien moins chers que les pommes de terre en filets ou en barquettes toutes-prêtes. Sinon, il y a l'option encore plus sympathique pour ceux qui on un petit peu de temps, un petit bout de jardin et une petite pomme de terre germée : les faire pousser soit même ! Pour les familles avec des petits bouts (et qui n'ont donc pas forcément beaucoup de temps à consacrer à un potager ^^) la culture de pomme de terre pourra réunir tout le monde autour d'une activité simple et amusante et très peu contraignante. 

          Mes pommes de terre du jardin ont durées pendant près de 4 mois sans bouger d'un chouia ! Et celle de mamie en font de même sans aucun traitement. Il faut effectivement les conserver dans un endroit à l'abri de la lumière de façon optimum mais même sans cela, elles tiennent facilement 1 mois, ce qui laisse le temps de voir venir. Petite astuce de grand-mère lorsque vos pommes de terre commence finalement à germer au bout de quelques mois : mettre des pommes fruits avec. Personnellement je stock les pommes avec le pommes de terre dans des vieux cageots superposés (un pour les pommes au-dessus et un pour les patates en-dessous). 

 

 

En espérant que cela vous aura éclairé sur ce mystère insoluble des pommes terre "auto-germantes" !

 

 

 

*http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/111012_GUIDE_INTRANTS.pdf (page 34 du document)

 

 

Tag(s) : #Pragmatisme Ecologique