Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   

Mémo du gluten  

  

 Le gluten se trouve dans :

§  Le Seigle

§  L’Avoine

§  Le Blé (boulgour, épeautre, petit épeautre)

§  L’Orge

§  Le Triticale

S.A.B.O.T

 

      Mais le gluten se cache aussi sous d’autres formes plus vicieuses tel que :

§  Les agents antiagglomérant

§  Les arômes

§  Le sirop de glucose (non précisé)

§  Le dextrose (non précisé)

§  Le malt

§  La maltodextrine

§  Les composants en E suivi de certains chiffres (toujours vérifier mais perso, j'en vois, je ne prend pas !)

§  Liant protéinique

§  Matière amylasée

§  Amidon

§  Amidon modifié

§  Glucose (non précisé)  

§  Vitamine synthétique E ajouté (toutes les vitamines E d'ailleurs à évité) 

§  Huile de germe (non précisé)

§  Germe (non précisé)

§  Epaississant (portant souvent le nom de E….)

§  Cenovis

§  Vinaigre de malt

§  Levure

§  Orge, orgeat

§  Son (non précisé)

§  Levure

§  Attention aux épices moulus (antiagglomérant ou farine de blé pour un moindre prix, contact fortuit avec du gluten) voir les épices cook ici 

♦  Petit rajout : la pectine de fruit qui peut contenir, et cela n'est pas toujours précisé, du dextrose de blé. ici pour comprendre.

♦ Sirop de glucose

♦ Dextrose  

    

 

Voici une liste en anglais ici  plus longue mais aussi plus vrai que celle fourni par l’AFDIAG (assos des intolérants en France). Cette association est assez mensongère en ce qui concerne les « interdit » et les « permis », il suffit de regarder à l’étranger (US, Canada...). La liste est plus longue que celle inscrite ici c’est pourquoi lors de doute sur un produit, mieux vaut contacter le fabricant pour avoir des renseignements (pas toujours fiable malheureusement, surtout en France car la norme n’est pas adaptée).

 

Des produits certifiés « sans gluten » sont disponibles dans certain rayon diététique de super marchés qui ont parfois même leur début de marque comme Auchan, Carrefour ou encore Monoprix. Bien que cela existe, ce n’est encore qu’un « comptoir d’essai » qui n’est constitué que de quelques maigres victuailles. Le plus pratique étant les sites internet spécialisés dans la vente de produits certifiés, il faut tout de même bien comparer avant de se lancer dans un ravitaillement car on peut observer une variation assez importante d’une boutique virtuelle à une autre (produits mais aussi prix de livraison à prendre en compte). Enfin les épiceries bios proposent généralement une gamme sans gluten plus ou moins étendue, souvent de meilleure qualité que les Hyper, mais aussi souvent plus coûteuse... 

 Il faut aussi se méfier de certaine marque affichant "sans gluten" (même avec un logo) mais qui dépassent les limites légale de 20 ppm de gluten du fait d'une certification très souple en terme de contrôle... La limite de 20 ppm étant déjà très élevé pour des malades qui ne devraient ingérer AUCUNE traces de gluten, vous comprenrez qu'il faille vraiment se constituer un portefeuille de référence acceptable !

 A savoir : la majeure partie des produits industriels contiennent du gluten, que ce soit dans les ingrédients ou part contamination croisés dans la chaine de production. Ainsi on peut trouver de la farine de maïs contaminée car elle a été moulu dans le même hangar que de la farine de blé ou du riz soufflé ayant été acheminés sur le même tapis roulant que des céréales de blé complet.

On dénombre alors, même dans le bio, une multitude de croisements inopportuns entre des aliments dit « naturellement sans gluten » et les fameux S.A.B.O.T qui viennent saboter votre régime. Que faire ?

Essayer au maximum de cuisiner soi-même, ne pas prendre de « risque » avec certains produits douteux et se renseigner, pas seulement auprès du fabricant mais aussi auprès d’autres intolérants qui aurait déjà testé ces aliments (attention néanmoins car chacun à son degré de sensibilité…).

Le fait de cuisiner soi-même n’est pas en soit  une si mauvaise chose compte tenu de la qualité des aliments spéciaux « sans gluten » industriels, tant au niveau goût qu’au niveau  texture… Il n’est pas évident de trouver de bon petits gâteaux, et pour un pain comme avant… mieux vaut oublier. De plus, les économies réalisées sont assez phénoménales ! On se rend ainsi compte de la marge que se font les industriels et toutes les marques qui font du « sans ».

Un autre « avantage », et non des moindre, c’est qu’en enlevant le gluten, on enlève aussi une bonne partie des cochonneries que l’on peut avaler dans les aliments dit « avec », tant que l’on ne compense pas avec des aliments « sans » plein d’additifs. Un truc assez simple à faire est de regarder les étiquettes (même du « sans »), si elles sont plus longues que deux ou trois lignes et/ou si elles contiennent des mots imprononçables, alors demi-tour, ce n’est pas la peine !

Finalement, la maladie coeliaque n’est pas un si grand « mal ». Je la qualifierai plutôt comme une réaction normale face à des produits bien trop modifiés et qui ont, qu’on le sente ou non, un réel impact sur l’organisme tôt ou tard.

 

Alors Profitons !!! (on est en avances sur les autres !)

 

 

 

Tag(s) : #Maladie Coeliaque, #Trucs et Astuces Gluten Free, #Sans Gluten