Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Depuis un peu moins d'un an, c'est ce que j'ai remarqué.

 

        Au départ, je me demandais si ce n'était pas le fait que je sois devenue concernée qui me donnait l'impression que le "régime sans gluten" était de plus en plus affiché (comme lorsque l'on achète une voiture et que soudainement on se met à la voir partout et à avoir l'impression que tout le monde nous a copié). Mais non, définitivement non. Après M6 avec 100% Mag et d'autres émissions "mode et cancan". Après France 5 avec le Magasine de la santé et quelques documentaires relativement simplifiés. Après une brève campagne de pub d'Auchan pour sa nouvelle "super" gamme de produit sans gluten. Après des tas d'articles dans les revues de mode féminine et de cuisine diététique.

         Et bien voilà une nouvelle apparition très brève du quotidien des coeliaques (ou intolérants au gluten) à l'écran sur France 2 à Télématin dans la rubrique cuisine, diététique de cette semaine. Les raisons ? Peut être est-ce la toile qui en parle de plus en plus  qui fait bouger les "grands médias", peut être est-ce l'engouement des industriels qui s'intéressent vénalement (et finalement) à ce marché qu'ils découvrent de plus en plus grand, peut être est-ce la "mode" comme il est beaucoup évoqué en tout cas à la télé. Quoiqu'il en soit, je suis partagée entre deux sentiments sur cette démocratisation de notre condition. En effet, plus le marché s'avère connu, plus il se développe et plus l'offre s'agrandit. Un monde s'ouvrirait alors qui pourrait ressembler aux USA ou à l'Italie pour le plus grand bonheur des coeliaques français.

        Mais ce monde s'ouvrant il faudrait une VRAI régulation qui ne consiste pas en un label contrôlé par une association à pseudo but non-lucratif qui le distribue à condition de rémunération, sans pour autant demander aucune condition sine qua non au respect des normes. Voilà pourquoi, même avec un marché assez restreint du sans gluten en France, on parvient facilement à identifier des marques possédant l'épi barré mais qui ne sont malheureusement pas fiable (je ne citerais aucun nom). Si nous en venions à cette démocratisation de masse, il faudrait alors de vraies observations du respect des normes, des organismes INDEPENDANTS qui pourraient prendre le soin de bien contrôler. Et si cela se mettait en place, alors le rêve des coeliaques de France ne se produirait pas seulement lors de leurs voyages à l'étranger mais constituerais un quotidien, celui de pouvoir être "normal" et de ne pas passer pour un uluberlu.

        (Petite demande subsidiaire des personnes qui débutent leur régime ou qui connaissent comme moi une phase d'hypersensibilité : Messieurs industriels, si d'avenant il vous venait l'idée de développer des gammes sans gluten, s'il vous plait créez des gammes < à 5 (voir 3) ppm,  s'il vous plait prenez en compte les autres allergènes et s'il vous plait NE FAITES PAS DES PUB DE "MODE". Bref, je rêve éveillée, comme pour le simple fait de demander un contrôle strict et indépendant. Déjà pour les médicaments on a du mal !).  La petite parenthèse fermée, elle m'amène au point suivant qui me tracasse un peu. Nous remarquons dans bien des cas que le régime sans gluten est présenté en tant que régime de "mode" ou de "confort". Ce n'est pas vraiment bon pour les VRAIS malades que l'on décrédibilise par la même.

        Considérant en plus qu'il est extrêmement (voir quasi impossible) d'être diagnostiqué en France tant que l'on n'est pas presque mort ou dans un fabuleux concours de circonstances qui amènent des médecins à observer des intestins malades depuis des années et qui ne gênait à priori pas son propriétaire, alors la personne entreprenant un régime de SURVIE sera encore plus marginalisée par la Médecine. (Je reviendrais dans un autre article sur les réelles et invalidantes limites des tests dit "Gold Standard".). J'en viens donc au point  essentiel et non dissimulé de cet article. Il serait bien, chers médias télévisuels, papiers, radios et autres que vous considériez que ce régime sans gluten n'est pas une lubie de personnes en mal de régime restrictif.

        Personne dans une émission n'aurait l'idée de prôner les bienfaits d'une cure de radiothérapie après Noël histoire de perdre les kilos accumulés, bien que cela soit vraiment efficace ! (d'autant plus que le régime sans gluten ne fait pas perdre de kilos, en revenche il permet au malade d'enfin revoir leur silhouette avec des courbes, de belles fesses qui ne ressemble pas à des équerres !).  Bref, bien que cet article puisse paraître bien pessimiste, je suis très heureuse de voir que le sans gluten s'implante un peu plus dans l'esprit français. J'en profite pour faire un clin d'oeil à L'épicerie des Allergiques, une des première épiceries de France sans gluten, et à une toute nouvelle boulangerie qu'il me tarde de tester : Helmut New Cake.

 

Sur ce, bonne journée !

 

    

Tag(s) : #Sans Gluten, #La Médecine d'aujourd'hui, #Maladie Coeliaque