Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Tout le Monde est au courant de cette catastrophe qui se déroule ces derniers jours au Japon.

 

        Tout commençant par un "simple" tremblement de terre de magnitude 8,9 on aurait pût se douter qu'une vague déferlerait sur l'archipel. Malgré des préventions sismiques du dernier cri, la menace d'un tsunami n'avait apparemment pas été envisagée par les Nuclérocrates de Tepco. Bizarre pour un pays cerné par les eaux... Est-ce que sans cette monté maritime la centrale s'en serait sortie indemne ? Ce n'est même pas sûr. Mais le fait est là : si Tchernobyl reste encore dans les esprits, ce nouvel incident nucléaire vient rajouter à la longue liste des "problèmes environnementaux à régler" le danger que constitue le nucléaire et qui plane au dessus de nos têtes. Mais ce n'est pas chez nous...

        Dommage alors pour les Japonais dira-t-on. Une catastrophe de plus les touche, ils encaissent et tout ira bien. Tchernobyl n'a jamais atteint la France, Non ! Le nuage l'a contourné pour aller en Espagne et au Royaume-Unis car il voulait nous épargner. Ici nous ne parlons pas encore de nuage radioactif, ni même de grosse catastrophe, seulement d'un incident classé au niveau 6 (7 pour Tchernobyl). A savoir une chose tout de même :

 

  • Les particules sont des poussières infimes qui peuvent parcourir des milliers de kilomètre avant de retomber...
  • Un nuage qui se dirige vers la mer verra un bon nombre de ces particules tomber dedans...
  • Les poissons radioactifs ne doivent pas être très bon pour la santé.
  • La France importe un grand nombre de ses "pêches" du Pacifique. 

...

 

        Le nucléaire est dangereux, tout le Monde le sait. Mais les dénégations de la gravité de la situation a Fukushima, les non-dits qui ressortent plusieurs années après avec cela, les informations contradictoires... Tout cela laisse songeur. Nous pouvons alors tout imaginer, le pire comme le meilleur et partir sur les plus grandes hypothèses de conspiration comme faire une confiance aveugle à tous ces hauts dirigeants. La première semaine les informations, le journal de 20h les journaux, tout tournait autour de "la catastrophe". Mais la situation à commencer à tourner au vinaigre, à relancer les VRAIS questions qu'il va bien finir falloir se poser, à effrayer les populations.

        Cela allait ensuite du "tout va très bien Mme la marquise" à "c'est la fin du Monde avant 2012". Les écolos (politique) saisissaient la perche pour leur campagne, les gouvernements en place géraient à leur manière l'abord de la question. Sur TF1, "Face aux Français" faisait intervenir un ancien journaliste (de TF1) travaillant à l'époque sur Tchernobyl. Il parlait alors de la difficulté pour recueillir des informations sur l'ampleur de l'explosion, du manque de transparence et des nombreuse portes closent qu'il rencontrait. Rien à voir avec aujourd'hui ou tout est plus clair en effet !

Et ...

 

        Dans 10-15 ans, à la prochaine dérive nucléaire, on verra sur TH1 dans "Face aux Hommes", intervenir un journaliste qui travaillait à l'époque sur le sujet de la centrale de Fukushima. Il parlera alors des toutes les informations contradictoires et sans source fiable qui circulaient, de la difficulté à y voir de la transparence réelle et des nombreuses portes entrouvertes qui se refermaient aussitôt si l'enveloppe du pourboire n'était pas accepté.

        Depuis 2 jours, L'ONU a décidé de contrer Mr Kadhafi (qui ça ?) le dirigeant de la Lybie (pardon ?) dont nous n'avions plus vraiment entendu parler ces dernier temps... Zone d'exclusion aérienne et tout le bazar... Et puis il y a Laurent Gbagbo (c'est qui encore celui-là), le dictateur qui resiste encore et toujours en Côte d'Ivoire (le chocolat avec l'éléphant ?) et qui a massacré une trentaine de civiles avec sa dernière attaque du 17 mars . Et les autres massacrés ces dernières semaines qu'il a sur la conscience ? Pas beaucoup d'écho sur eux ...

        Il y a deux jours aussi, la piscine du réacteur N° 4 de la centrale de Fukushima atteignait des record de chaleur et était malheureusement en manque d'eau. Des hélicoptères essayaient tant bien que mal de le re-remplir à coup de 7 tonnes d'eau disséminés dans le vent... Peut-être les deux derniers jours ont-ils suffit à ce que ces engins fassent les 130 allers-retours avec leur cargaison d'eau pour que la piscine  du réacteur soit à nouveau pleine ? Peut-être était-ce juste une blague ?

 

Dubitative, moi ? Pas du tout !

 

         La question n'est plus que va-ton faire pour revenir à la normale, mais que va-t-on faire pour continuer et ENFIN évoluer dans le bon sens (et cela tant bien pour cette centrale nucléaire que pour tous les problèmes que nous connaîtrons bientôt si l' "on" ne fait pas les bons choix).

 

getMediumImage.jpg

 

Essai_nucleaire-1.jpg 

 

Tag(s) : #Pragmatisme Ecologique, #La chronique de Toutitelulu