Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

En septembre le potager était totalement décalé.    

 

         Avec l'été pluvieux et très peu ensoleillé, je me suis retrouvée avec une bonne vingtaine de pieds de tomate pliant sous le poids de leurs fruits... VERTS ! J'aurais pu les mettre au compost mais cela aurait été gâché d'autant plus que je n'avais pu en goûter que quelques-unes qui avaient tant bien que mal réussies à murir. J'aurais aussi pu en faire de la confiture de tomates vertes mais franchement, cela ne me disait rien (étant à la base très peu "confiture"). J'avais une amie qui faisait des tartes de tomate verte mais là encore un petit hic, je n'avais pas accès à un four. Et puis j'aurais pu les laisser en terre encore un peu mais j'étais déjà en retard sur les semis d'automne et il fallait absolument que je libère de la place au potager.J'ai donc finalement opté pour l'option arrachage des pieds et stockage jusqu'à ce que les tomates murissent. J'étais un peu septique à vrai dire, surtout qu'elles n'ont commencé à murir qu'un bon mois après leur stockage. Mais elles l'ont fait, elles sont devenues rouges et plutôt gouteuses !

 

 

Komment Kon fait ces Tites Choses ?

 

      Tout d'abord, il faut pouvoir avoir accès à une cave ou au moins à un endroit frais (15°C environ), sec et sans lumière. Ensuite il faut arracher les pieds de tomate, retirer les feuillages superflus qui risque de pourrir puis de les suspendre par les racines afin que la sève puisse s'écouler au maximum dans les fruits et leur donner le plus de goût possible. Les tomates tombées des pieds lors de leur manipulation peuvent être mises dans un cageot avec une pomme mûre pour activer le murissement de celles-ci. Il ne reste plus qu'à attendre et voir votre petit supermarché se colorer au fil des jours.

 

faire murir tomate verte (3)  faire murir tomate verte (1)

 faire murir tomate verte (2)

 

        Pour ma part j'ai suspendu mes tomates dans la pièce où je stock les pommes et les légumes, une cave en terre battue. J'ai eu des tomates au bout d'un mois et quelques. L'avantage c'est qu'elles ne murissent pas toutes en même temps. J'avais l'impression d'aller au jardin faire mes petites emplettes ^^, un oignon par-ci, quelques tomates cerises par-là, un peu de pomme de terre et tout ça sans sortir de la maison (mais c'est quand même plus agréable d'aller au jardin lorsqu'il fait beau). Ces tomates étaient  encore un peu acides, certes, mais pour moi elles étaient parfaites pour une sauce tomate accompagnant un poisson blanc. Il suffis de faire revenir un peu d'oignon avec de l'ail, déglacer à deux ou trois reprises avec de l'eau jusqu'à ce que les oignons aient bien roussis puis d'ajouter les tomates et laisser cuire à feu doux. C'est aussi parfait sur une pizza, ou avec des pâtes accompagnées de quelques tagliatelles de courgette fraiche. Et il m'en reste encore pour tout le mois de novembre !

 

 

Alors n'hésitez pas l'automne prochain : faites murir vos tomates !

 

Tag(s) : #Pragmatisme Ecologique