Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

... Arrivées à la maison il y a bientôt un mois.

  nos poules trop mignones (1)

 

        Elles nous ont été gracieusement données par une amie qui en élève une bonne vingtaine chez elle. Agées d'environ 1 an, vivant dans la paille et nourri au gluten depuis leurs premiers jours, elles ont eu le droit dès leur arrivée à un bon bain d'eau chaude et à un séchage attentionné prodigué par Mum. Elles ont passé une petite demie journée à s'habituer à leur nouvel espace de vie, paillé d'une litière de chanvre toute propre et dans des murs tous "neufs".

 poulailler démontable (2)

  poulailler extérieur (2)   

        Le lendemain, elles ont pu explorer leur petit bout de terrain reservé : un préau (nous avons utilisé un espace perdu du jardin : un vide sanitaire), un parcours herbeux (enfin pendant une dizaine de jour, après c'était plutôt un parcours boueux)  et un petit arbuste. Elles ont aussi goûté à leur premier morceau de pain sans gluten rassis ! Je crois qu'elles n'ont pas vraiment fait la différence... Et miracle, ho miracle, dès le début d'après-midi nous avons eu notre premier oeuf ! Il n'allait cependant pas être pour moi car ces petites cocottes étaient encore bien imbibées de gluten. 

 

premier oeuf maison (2) 

        Après la pesé : 52 g. Un oeuf moyen qui est devenu une norme pour les suivant, tous pesant 54 à 57 gr ! Exceptionnellement, nous avons eu le droit à un oeuf de 75 g... allez savoir pourquoi. Cependant, après deux semaines, j'ai commencé à me demander si ce n'était pas toujours la même qui pondait. C'était bien le cas ! Mais le pire c'est que c'était plus "soumise" qui se tapait tout le boulot... son nom, patchwork, comme son plumage qui semble avoir été assemblé avec plusieurs type de plume. Donc la petite patchwork, qui se faisait bousculer et manger sous le nez commençait à maigrir dangereusement...

 

 nos poules trop mignones (2)

 

         Car l'autre cocotte, nommée Loden après cette découverte  (un tissu vert d'origine allemande utilisé pour les impers surtout jusqu'au milieu du XXème siècle), ne lui laissait pas le temps de manger ET  ne pondait pourtant aucun oeuf malgré tout ce qu'elle engloutissait.

 

nos poules trop mignones (3) 

           Une dominante et une soumise, toutes deux caquetantes, qui ont finalement trouvé un terrain d'entente en découvrant le jardin tout entier : assez d'espace pour dégotter de petits vers chacune de son côté. Mais revenons-en à la raison de leur venue : les oeufs. Eh bien, ils sont excellents ! J'ai commencé à en manger la semaine dernière après un test Gluten Tox Home (< 5 ppm). Il sont très "onctueux", surement grâce au jaune très sirupeux et gras. Ainsi le weekend dernier ces trois oeufs ont fini en... omelette !

  nos premiers oeufs  

     Merci les poulettes !!!  

 

 

Tag(s) : #La chronique de Toutitelulu, #Pragmatisme Ecologique