Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Je viens de découvrir les Chawan-Mushi.

 

Chawan-Mushi-sans-gluten-sans-lactose--4-.JPG

 

        Adepte de la cuisine japonaise, la vraie, loin des standards des chaines de bar à sushis ou des restaurants pluri-asiatique sans âme, j'aime découvrir de nouveaux plats venus de là-bas. Avant, j'essayais de trouver de bons restaurants japonais que seuls les connaisseurs se transmettent et dont la devanture n'est jamais très visible ou très attirantes pour les non-initiés. Seulement, avec mon intolérance au gluten, cela est devenu impossible, bien que l'on puisse souvent voir les restaurants de sushis conseillés pour les intolérants. Chose aberrante ! La sauce soja entre autre contenant du gluten... Et si l'on s'attarde un peu plus sur la cuisine japonaise on se rend bien vite compte que les Ramen (nouilles de blé cuisinées avec un bouillon japonais), les bouillons, les pâtes à frire etc... contiennent devinez quoi : du gluten ! Les brochettes de Seitan en sont une image éloquente, le Seitan étant du gluten tout simplement . Bref, on comprendra pourquoi il n'est finalement pas très judicieux de manger japonais lorsque l'on est intolérant au gluten !

        Alors comment ai-je découvert ce petit flan affriolant ? Par hasard ! Nos poules s'étant remises à pondre, je me suis mise à chercher une petite recette sympa à faire avec des oeufs. Et j'ai aperçu un nom qui me rappelait quelques chose, la carte d'un des bons petits restos japonais que j'avais jadis testé. Un Chawan-quelque chose ? Hop, ni une ni deux, je recherche LA vraie recette de ce flan aux oeufs et je constate qu'il me manquera deux ingrédients que je ne pourrais pas me procurer en toute sureté : du dashi (bouillon fait avec de la bonite séchée et des algues) et des graines de ginkgo facultatives apparemment. Mais rien ne sert de se décourager, je me suis lancée et je n'ai pas été déçue ! Un petit air de Japon qui ne fait pas regretter d'avoir le goût de cuisiner...

 

 

Ingrédients :

Pour 4 petits Chawan-Mushi

- 4 grosses crevettes crues

 - environ une quarantaine de gramme de poulet cru (ici deux gros soliles)

- 2 oeufs

- 300 ml de Dashi (ici aménagé : j'ai pris les carcasses de crevettes ainsi que quelques feuilles de vert de poireau)

- 1 cuillère à soupe de sauce soja sans gluten

- une pincée de gros sel

- et c'est tout !

On peut varier les garnitures mais celle-ci est la plus traditionnelle (avec les graines de ginkgo)

 

        Réaliser le dashi. Un vrai dashi est composé de flocon de bonite séchée (un poisson de la famille du thon) et de konbu (varek séché). Ici il a été fait avec les carapaces des crevettes, du sel et quelques feuilles de vert de poireau cuits à ébullition pendant deux petites minutes. Laisser refroidir le dashi et le filtrer. Une fois froid, y ajouter la sauce soja sans gluten et les deux oeufs battus. Dans quatre ramequins, répartir le poulet et les crevettes coupés en morceaux d'un peu plus de 1 cm et les feuilles de vert de poireau récupérées dans le bouillon. Verser l'appareil de dashi et d'oeufs par-dessus puis mettre à cuire dans une casserole avec un panier vapeur une fois l'eau bouillante. Laisser cuire à l'étouffé environ 15 min. On peut aussi les cuire au four au bain-marie avec un couvercle à 200°C pendant 30 min.

 

 

        A servir avec un bol de riz pour le plus simple. Au Japon on les mange parfois avec des sushis ou de l'anguille grillée. A la première bouchée, ce flan fond dans la bouche comme un nuage. J'étais littéralement envoutée par cette texture que je n'avais jamais goûtée auparavant... Un délice ! Pour le goût, rien à redire non plus. Mais j'aimerais tout de même essayer avec un vrai dashi fait maison. Encore faudra-til trouver de la bonite séchée et du konbu sûr de toutes traces de gluten. 

 

Mais en attendant, je vais me régaler !

 

Tag(s) : #Sans Gluten, #Sans Lactose, #Salé, #Entrée, #Plats, #Accompagnement, #Oeuf, #Poisson, #Viande