Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

C'est une chose que j'ai plus ou moins découvert depuis que je dois fuir le gluten...

 

 

         Quelle que soit l'heure de la journée, quel que soit le lieu, quelles que soit les personnes : il y aura toujours une baguette/ un sandwich/ un croissant pour croiser votre chemin. Pour prendre un exemple particulièrement parlant je pourrais évoquer une de mes balades, tranquille, dans la forêt toute proche de chez moi. Au beau milieu de celle-ci, sur un chemin de traverse par forcément très accessible à première vue, vers 15 heures... Je marche, je flâne, je respire le bon air un peu humide de ces jours de début d'été, lorsque le printemps laisse encore quelques traces au milieu de la végétation touffue de la forêt... Je continue, je m'enfonce encore un peu plus dans cette atmosphère et là, au détour de mon petit chemin relaxant, que voit-je !?! Stupeur et tremblement, une miche de pain sous le bras d'un petit bonhomme, bonhommie tout affirmée, qui finit par me croiser, miche de pain sous le nez...

 

Me"nez" à la baguette et... gueule enfarinée : quand le gluten attaque par derrière !

 

          Oui, depuis que je contourne le gluten comme un panneau "Attention danger", j'ai remarqué que ce dernier s'évertue à être présent en toute situation ! ^^ Pour être plus raisonnable, disons plutôt que celui-ci se trouve, dans notre société-monde, à toute heure car l'on mange toujours plus ou moins quand on le peut, selon notre emploi du temps et notre mode vie, en tout lieu car dans ces conditions on prend particulièrement ces "repas" sur le pouce, et chez tout le monde car, oui, manger c'est un peu essentiel quand même !

 

         Pour aller plus loin que ce petit épisode d'introduction, certes plus amusant que réellement problématique, je voudrais juste exposer quelques soucis qui peuvent se poser lorsque l'on doit absolument éviter les farines volantes de-ci de-là du fait d'une assez grande sensibilité. Cette sensibilité varie selon les coeliaques, et selon les sensibles au gluten de même mais j'ai dû tirer la carte "ahaha pas de bol, sensible +++" ^^. Voilà donc quelques situations qui ont pu me mettre un peu mal à l'aise... voir plus !

 

         Pour commencer : faire ses courses. Au début, j'ai continué à aller dans nos grands et magnifiques "hyper" (mais hyper quoi... là est peut-être la question). Ici, disons que cela a été hyper décevant, hyper stressant et accessoirement hyper énervant ! Tout d'abord, comme beaucoup d'entre vous ont déjà sûrement pu le constater, le rayon "sans gluten" se trouve... dans le rayon farine de la plupart de ces dits "marchés". Il faut peut-être essayer de comprendre un concept voulu... J'ai essayé, je n'ai toujours pas compris (comme Free...). Ensuite ici, ce qui m'a vraiment, mais vraiment mise sur les nerfs, ce sont les deux fois où, au beau milieu de ce même rayon, étaient éclatés des sachets de farine... de blé ! Merci, c'est vraiment gentil de votre part, mais je crois que je vais faire l'impasse sur ces hyper-inconscients et retourner dans mes petites boutiques "bios" de quartiers. Quitte à être enfarinée, autant ne pas cautionner l'imbécilité brut(e) des hyper-marchés. 

 

         Oui, les petites boutiques "bio", parfois surfant un peu sur le "sans gluten"... Pourquoi pas après tout, c'est une part de marché comme les autres, c'est une manne pour attraper de nouveaux clients alors faisons du "sans gluten" plus et mieux, pour ma part, j'en profite et j'en suis bien heureuse ! Mais... Sauf que parfois il peut être bon d'y repenser à deux fois avant de proposer un pain "tout frais" sans gluten... en le prenant sur l'étale des pains en tous genres, miettes et farines à gluten à gogo. S'eu put-être rigolo si c'était une blague, mais c'était tout ce qu'il y a de plus sincère alors poliment on explique, on sourit et on dit non merci. On rentre chez soi, on allume la TV, on ouvre un journal, on écoute la radio et on s'appreçoit que malheureusement, ils mènent une partie non négligeable de la société à la baguette quant au "sans gluten" et à ce qu'il recouvre : malade coeliaque, sensible et... autres, souvent bien plus mis en avant... c'est attristant. Ainsi beaucoup de gens se retrouvent un peu la gueule enfarinée lorsqu'il s'agit du gluten. Et quelques malades aussi accessoirement mais dans le sens propre de cette expression !

 

          Pour finir parlons d'un autre épisode très improbable, qui maintenant me fait sourire, voir rire mais qui sur le coup m'a plutôt... rendu malade. Voilà, il me fallait faire quelques courses, mais pas de voiture pour aller sur un lieu pas franchement très pratique d'accès à pied, sauf si l'on se prépare pour Compostelle j'en conviens. Je demande donc à une connaissance, au courant de mes petits soucis avec le gluten, de me conduire sur place. Nous faisons route gentiment, la climatisation un peu fort mais à part cela, rien de bien gênant à première vue. Nous arrivons, faisons nos petites emplettes et retournons à la voiture, ouvrons le coffre et... Miséricorde, non d'une pipe, qu'est-ce que !%#*?# dirait le Capitaine Hadock !!! Un sac de 10 kilos de farine, entrouvert, posé au fond... Et la climatisation... à fond. Résultat, pour le coup j'ai bien eu la gueule enfarinée, l'intestin aussi et ce pendant 3 semaines... mes WC s'en souviennent sûrement encore d'ailleurs ! Improbable, imprévisible, impensable aussi pour pas mal de gens qui, je peux le comprendre, n'imagine même pas cela possible en ayant vu, lu ou entendu tant de choses sur le dernier régime des stars à la mode.

 

Sauf que ça arrive.

 

 

 

           Alors ne vous laissez pas mener à la baguette et sortez du brouillard que peut donner une gueule enfarinée par bien des bêtises récitées gentiment tantôt à la TV, tantôt dans des journaux, tantôt sur une chaîne de radio....

 

 

 

Tag(s) : #La chronique de Toutitelulu, #Maladie Coeliaque, #Trucs et Astuces Gluten Free